Aujourd'hui, le fonds chaleur, outil indispensable à la mise en place de chaufferies collectives en énergie bois, n'est pas suffisant.

 

Chaufferie Etouvie1

 

Le nombre de projets « bois énergie » est historiquement bas et ne correspond pas aux objectifs fixés par les pouvoirs publics pour atteindre les pourcentages de consommation d’énergies renouvelables en 2030.

C'est pourquoi les coopératives forestières qui représentent les premiers producteurs de biomasse forestière en France demandent :

  • Un rééquilibrage urgent de la compétitivité du bois énergie et le doublement du montant du fonds chaleur
  • La poursuite active de l'investissement de l'Etat pour une réelle hausse de la consommation des ENergies Renouvelables - ENR (le bois étant la première des ENR en France) en fléchant les aides sur le différentiel de prix entre énergie fossile et bois énergie
  • L'investissement réfléchi et équilibrée entre l’amont (mobilisation de la ressource) et l’aval (construction de chaufferies), en encourageant le regroupement des propriétaires forestiers

Retrouvez plus d’informations dans le communiqué de presse en cliquant ici


Pour toute question, veuillez contacter Nicolas JOBIN, Responsable de la communication à l'Union de la Coopération Forestière Française :

05 40 12 08 88 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.