Prenez une centrale à charbon et, à la place de ce combustible fossile, alimentez l’installation avec du bois énergie, sans avoir à réaliser d’investissement. C’est ce que promet le procédé de vapocraquage, mis au point par Européenne de Biomasse avec son Black pellet (de l’anglais « granulé noir »).

black pellets

 

Pour produire ces biocombustibles, une usine doit voir le jour dans le Grand Reims. À proximité directe, une seconde installation va en capter les résidus de production, complétés d’autres apports (plaquettes forestières...), pour de la valorisation énergétique.

Ce projet à plus de 100 millions d’euros représente 40 emplois directs et 310 indirects pour l’exploitation forestière, la logistique.

Pour en savoir plus, retrouvez l’article paru dans Forestopic, le 22 janvier 2019 en cliquant ici.

Forestopic

Partager