Les principales essences :

 Les feuillus

Chêne, hêtre, peuplier, frêne, châtaignier, robinier, aulne, ... 

Principales essences produites dans notre région, les bois de feuillus, jadis très prisés pour la construction de charpente et d’ossature à colombage, sont aujourd’hui principalement utilisés en parqueterie, menuiserie ou ébénisterie.

Les résineux

Pin sylvestre, sapin, épicea, douglas,mélèze, Red Ceddar...

Économiques et disponibles en grande quantité, les résineux occupent une place de choix dans la construction moderne, toutefois leur vulnérabilité aux attaques des insectes et des champignons lignivores rend indispensable leur traitement préventif.

  

Comment choisir son essence de bois?

Critères à prendre en compte au moment du choix final : caractéristiques de texture, de couleur, de résistance ou de durabilité, le coût et la disponibilité du matériau.

Les essences de bois ont toutes des propriétés techniques qui leurs sont propres :

  • Le guide "Les Bois de nos régions" reprend les caractéristiques techniques et domaines d'application par essence de bois régionales dans des fiches comme celle-ci :

page peuplier

  • Le "Guide d'utilisation du bois", publication du CNDB, reprend lui aussi les caractérisques des bois, en incluant les essences de résineux et les bois exotiques.

Le bois peut avoir une durabilité naturelle vis-à-vis de ce classement ou bien une durabilité conférée, grâce à l’application d’un traitement adéquat (voir onglet Traitements du bois et durabilité).

 

Origine des bois et gestion durable des forêts

L'origine des bois est un critère à prendre en compte dans un projet de construction bois : bois local, bois de pays ou d'importation ?

Si en pratique, les résineux restent les plus fréquemment utilisés dans la construction, en théorie l'utilisation des bois locaux (et donc de feuillus) est tout à fait envisageable dans la construction ou les aménagements paysagers, permettant ainsi le développement de filières courtes favorisant des ressources et des savoir-faire locaux. 

Il est également très important de s'assurer que le bois est issu de forêts certifiées et donc gérées durablement (certifiées PEFC ou FSC); En effet, si la déforestation est malheureusement encore une réalité dans certaines zones du monde, il n'en reste pas moins vrai qu'une forêt, pour bien grandir a besoin d'être entretenue par l'homme et de se renouveler. La forêt française va bien ! Chaque année, la récolte de bois est inférieure à celle de la production biologique de la forêt.

Plus d'informations sur la certification forestière PEFC sur le site de l'organisation : www.pefc.com

 

Et les bois exotiques ?

Ipé, Iroko, ... 

Très appréciés pour leur adaptation aux utilisations en milieu humide, la diversité de leur aspect et leur dureté, les bois exotiques font l’objet d’une offre importante en variétés.

Attention : Il sera nécessaire de s’assurer que les essences de bois exotique prescrites sont issues de forêts durablement gérées (FSC ou PEFC). En outre, les bois tropicaux ne sont pas tous durables. Il conviendra de se renseigner précisément sur leurs caractéristiques. D’une façon générale il existe une alternative à l’utilisation des bois tropicaux soit par l’application d’un traitement ou par une conception appropriée de l’ouvrage.